Création et pérennisation des Unités d’Accueil Médico-Judiciaires en milieu hospitalier pour les enfants victimes

Création et pérennisation des Unités d’Accueil Médico-Judiciaires en milieu hospitalier pour les enfants victimes

France
Type d'organisation: 
le secteur de la société civile
Budget: 
$250,000 - $500,000
Sommaire du Projet
Lancement Important

Bref récapitulatif : Aidez-nous à présenter cette solution ! Fournissez une explication en seulement 3 ou 4 phrases.

Considérant que l’enfant victime de violences sexuelles et/ou de mauvais traitements est un enfant souffrant avant d’être un enfant plaignant, les Permanences et d’Unités d’Accueil Médico-Judicaire, en milieu hospitalier, pour les enfants victimes (UAMJ), Unité de Lieu, de temps et d’action, permettent un travail collégial dans le respect des compétences et des rôles de chaque professionnel intervenant auprès de l’enfant (pédiatres, pédopsychiatres, psychologues, magistrats, enquêteurs, travailleurs sociaux). Les conditions qu’offrent les UAMJ participent à une audition sereine, profitable à la manifestation de la vérité tout en protégeant l’enfant victime souffrant psychologiquement, physiquement trop souvent encore emmuré dans le silence.

About Project

Solution: Quelle est la solution proposée? S.v.p soyez précis!

Les UAMJ sont innovantes car elles incitent les professionnels à travailler en pluridisciplinarité ; contrairement aux auditions réalisées en commissariat. La Voix De l’Enfant donne aux professionnels les outils techniques performants et modernes pour faciliter l’enregistrement de qualité de l’audition, mais aussi le visionnage par les professionnels de la Justice avant d’éventuelles nouvelles auditions, confrontations ou encore au moment du procès. Ainsi l’enfant n’a pas à répéter inutilement sa souffrance, son traumatisme. Elles permettent à la fois de recueillir la parole de l’enfant victime dans les meilleures conditions, de lui dispenser les soins d’urgence nécessaires et de répondre aux nécessités de la procédure judiciaire. L’expertise médico-légale se tient dans un même temps ce qui permet aux professionnels d’échanger et d’éviter à l’enfant de se répéter. L’accès possible 24h/24 au plateau technique du «pôle mère-enfant » permet une prise en charge pluridisciplinaire en urgence et en suivi de toutes formes de maltraitances grâce aux équipes de pédiatrie, des urgences pédiatriques, aux assistants sociaux, aux psychologues et aux pédopsychiatres. Les UAMJ assurent l’évaluation de la situation du mineur (scolaire, social, médical) et de la capacité de soutien de sa famille.
Impact: How does it Work

Exemple : Faites nous découvrir comment cette solution fait la différence en utilisant un ou plusieurs exemples concrets ; en incluant aussi ses activités principales.

La prise en charge à l’UAMJ d’un enfant victime suit une procédure particulière. Suite à un signalement ou une plainte concernant un enfant victime de violences sexuelles ou de mauvais traitements, le service de police ou de gendarmerie, sur réquisition du Procureur, organise l’audition de l’enfant à l’UAMJ. Les différentes étapes sont: - Organisation des rendez-vous (audition par des enquêteurs, expertises par des médecins spécialisés) par la personne référente - Accueil de l’enfant et sa famille par la personne formée, sensibilisée et référente de l’UAMJ. Présentation des lieux et des divers intervenants pour le mettre en confiance. - Audition filmée par un enquêteur en présence si besoin d’un pédopsychiatre ou d’un psychologue. Le matériel professionnel mis à disposition garantit une qualité optimale de l’enregistrement, un enquêteur dans la salle technique aide et complète l’enquêteur qui auditionne. - Expertise médico-légale si besoin après l’audition et éventuellement expertise psychologique. - Pendant que l’enfant est auditionné sa famille est reçue par la personne référente et orientée vers un psychologue, un assistant social selon les besoins. En cas de doute sur la situation de danger que pourrait vivre l’enfant, une hospitalisation en service de pédiatrie de ce dernier peut être organisée en concertation avec le centre hospitalier et le Procureur de la République.
A propos de vous
Organisation:
La Voix De l'Enfant
A propos de vous
Prénom

Jérôme

Nom

Baptiste

Twitter
Profil sur Facebook
A propos de votre organisation
Nom

La Voix De l'Enfant

Téléphone
Adresse
Pays
Pays dans lesquels ce projet crée un impact social
Depuis combien de temps votre organisation opère-t-elle ?

Plus 5 années

Les informations que vous fournissez ici seront utilisées pour combler toutes les parties de votre profil qui ont été laissées en blanc, comme les intérêts,les informations sur l'organisation, et le site Web. Aucune information de contact sera rendu publique. S'il vous plaît décochez ici si vous ne voulez pas que cela se produise..

Innovation
A quel étape votre projet en est-il ?

En place depuis plus de 5 ans

Comment décririez-vous la population auprès de laquelle vous travaillez ? Parlez-nous, par exemple, de la situation économique, des structures politiques, des normes et des valeurs, de l'évolution démographique, de l'histoire ou des précédentes expériences d'engagement communautaire.

Les bénéficiaires directes sont les enfants victimes qui sont auditionnées, expertisés dans de bonnes conditions. Ils peuvent être victimes de toute infraction de nature sexuelle ou de tout fait grave de maltraitance ;

Toutes les catégories sociales peuvent être concernées par des maltraitances, qu’elles vivent en milieu urbain ou en milieu rural.
Les UAMJ sont implantées dans des villes moyennes de 50 000 à 100 000 habitants (exemples : Saint Nazaire, Lorient, ) et quelques grandes villes de plus de 100 000 habitants (exemples : Angers, Nîmes, Metz). Très grandes villes de plus de 250 000 habitants Nantes. Ce sont les enfants habitant dans ces villes mais aussi les enfants dans le ressort juridictionnel qui peuvent en bénéficier.

Les familles sont des bénéficiaires indirectes car elles sont entendues orientées, dès le début de la procédure judiciaire qui est un moment très difficile pour elles car elles sont sous le choc des révélations de leur enfant. Les soutenir, c’est aussi aider à l’enfant à ne pas être survictimiser et être certains qu’il est dans un milieu protecteur.
Les professionnels sont également des bénéficiaires indirects car ils bénéficient de bonnes conditions de travail.

Racontez l'histoire du fondateur et ce qui l'a inspiré à démarrer ce projet

Travaillant depuis toujours aux côtés des enfants les plus fragiles et dans un souci de rassembler les compétences, les énergies et les moyens, comme elle l’avait fait en 1979, à la frontière du Cambodge, Martine Brousse, de retour de la frontière où elle n’a eu de cesse de sortir des enfants de l’enfer des Khmers rouges, cofonde en juillet 1981, l’association fédérative la Voix De l’Enfant dont le but est « l’écoute et la défense de tout enfant en détresse quel qu’il soit où qu’il soit ». Souhaitant participer à la politique de protection des enfants victimes des conflits armés mais aussi familiaux, elle a dénoncé les violations et les dysfonctionnements dont les enfants sont les premières victimes et a fait des propositions permettant d’apporter des réponses appropriées aux situations rencontrées.
Martine Brousse, avec la Voix De l’Enfant s’est rendue en 1997, à New York, pour rencontrer l’équipe de l’Hôpital Montéfioré, qui prend en charge et recueil la parole d’enfants victimes de violences. Le Docteur Brown lui a présenté le travail réalisé en pluridisciplinarité. Cette rencontre lui a inspiré un projet de création, en France, d’un lieu dédié au recueil des révélations des enfants victimes : les UAMJ.

Impact social
Décrivez les résultats positifs obtenus par votre projet ainsi que la façon dont ils sont mesurés.

Grâce aux statistiques réalisées en interne nous pouvons nous féliciter de l’évolution du nombre d’UAMJ et d’auditions réalisées sur le territoire français. Entre 2006 et septembre 2011, 28 UAMJ ont vu le jour et le nombre annuel d’auditions d’enfants a été multiplié par 4.

Depuis 2006 des questionnaires quantitatifs annuels sur les auditions réalisées sont envoyés et synthétisés. Ils nous permettent de connaître le nombre, l’âge, le sexe des enfants auditionnés, les infractions dont ils seraient victimes et les auteurs présumés.

En 2010 un questionnaire d’évaluation du fonctionnement a été envoyé aux personnes référentes des UAMJ. On constate ainsi la satisfaction quasi unanime des professionnels de pouvoir enfin :
- recueillir la parole de l’enfant dans de bonnes conditions techniques
- nouer des relations entre eux, qu’ils soient psychologues, enquêteurs, magistrats, médecins ou assistants sociaux, à cet effet.

A partir de questionnaires soumis au sein de certaines UAMJ et des comités de pilotage biannuels, on constate que la grande majorité des familles reçues sont rassurées et satisfaites de l’accueil.

En 2007 et 2010, deux séminaires nationaux ont été organisés. Les professionnels, demandeurs de ce type de rencontre pour échanger sur leurs pratiques, ont été « absolument satisfaits » de ces moments d’échange à 95% qui ont « absolument répondu à leurs attentes » à 86%.

Combien de personnes ont été touchées par votre projet ?

Entre 1 001 et 10 000

Combien de personnes pourraient être touchées par votre projet au cours des trois prochaines années ?

Plus de 10,000

Les projets gagnants possèdent un programme solide indiquant leurs prévisions de croissance. Identifiez l’objectif à atteindre au bout de six mois pour accroître vos résultats.

Création de 7 nouvelles UAMJ, ce qui représente envrion 800 nouveaux enfants pris en charge par an.

Tâche 1

Echanger avec les professionnels médicaux et judciaires et concilier les différents intérêts locaux.

Tâche 2

Trouver des financements pour les postes de référent et le matériel technique.

Tâche 3

Suivre les travaux et inaugurer la salle d’audition.

Identifiez l’objectif à atteindre au bout de 12 mois.

Création de 14 UAMJ dont Lyon (2ème ville de France) et Nouméa où il y a plus de contraintes locales notamment liées à la coutume et à l’organisation politique.

Tâche 1

Echanger avec les professionnels et concilier les différents intérêts locaux.

Tâche 2

Trouver des financements pour les postes de référent et le matériel technique.

Tâche 3

Suivre les travaux et inaugurer la salle d’audition.

Quelle va être l'évolution de votre projet lors des trois prochaines années ?

La Voix De l’Enfant souhaite ouvrir une UAMJ dans chaque ressort de Tribunal de Grande Instance mais aussi développer le concept à l’étranger notamment en Russie, en Pologne où les échanges ont commencé avec des associations locales.

L’association envisage également de mettre en place un séminaire national tous les 2 ans en invitant le maximum de professionnels concernés afin d’échanger sur leurs difficultés et valoriser les bonnes pratiques.

Viabilité
Quels sont les obstacles qui pourraient entraver la réussite de votre projet et comment comptez-vous les surmonter ?

Les professionnels souhaitent avoir des outils communs. La principale difficulté serait le financement des projets locaux et leur pérennisation...
La crainte serait notamment la diminution des soutiens publics locaux pour le financement du poste de la personne référente qui accueille l’enfant et sa famille.
Pour pallier à cet éventuel risque, la Voix De l’Enfant essaie de diversifier au maximum ses partenaires. Sans ces aides et sans ces postes, la valeur ajoutée des UAMJ serait plus limitée.

Quels sont vos différents partenariats ?

Partenaires financiers :
- SFR, société de télécommunication, soutient depuis 10 ans les UAMJ
- La Mode est à vous, société de prêt à porter (UAMJ de Toulouse)
- EOVI, fédération de mutuelles d’assurances.
- L’Etat français, selon les années, peut donner une subvention pour la création et la pérennisation des UAMJ.

Autres partenaires selon les territoires :
- Les centres hospitaliers qui mettent à disposition les locaux
- Les Procureurs de la République qui sont les maîtres d’œuvre du fonctionnement des UAMJ
- Les conseils généraux qui peuvent financer en totalité ou partiellement le poste de la personne référente.
- Le fonds interministériel de prévention de la délinquance qui peut financer en totalité ou partiellement le poste de la personne référente.
- Les municipalités qui peuvent aider à la prise en charge des travaux.

Expliquez vos choix.

C’est grâce aux entreprises privées que les premières UAMJ ont pu être ouvertes sur le territoire. C’est dans un second temps que les organisations ou instances concernées par tout ou partie de ces projets se sont impliquées (centres hospitaliers, Procureurs, ministères, conseils généraux, municipalités). Les politiques publiques de prévention ou pénales sont les fondements de leur participation

Comment pensez-vous pouvoir consolider votre projet au cours des trois prochaines années ?

La Voix De l’Enfant va consolider son programme des UAMJ en France au cours des trois prochaines années en :

- sensibilisant les ministères de la santé, de la famille et de la justice afin qu’une impulsion nationale facilite l’essor des UAMJ sur l’ensemble du territoire.

- développant l’analyse comparée des données des UAMJ.

- communiquant sur l’apport significatif des UAMJ pour la société – notamment grâce à sa prise en charge adaptée aux enfants victimes.

Depuis 30 ans la Voix De l’Enfant intervient pour l’écoute et la défense de tout enfant en France et à l’étranger. Pour les trois prochaines années, avec des associations partenaires, elle a des projets de création d’UAMJ dans des pays en développement social où les violences sexuelles à l’encontre des enfants sont souvent minimisées et pas dévoilées.

Enjeux
Quels problèmes liés à la santé et au bien-être votre projet tente-t-il de résoudre ?
Veuillez sélectionner trois réponses par ordre d'importance (notées de 1 à 3 par ordre de pertinence).

PRIMAIRE

Dépistage et diagnostic limités

SECONDAIRE

Accès limité aux outils ou aux ressources préventives

TERTIAIRE

Autre (veuillez spécifier)

Veuillez décrire la façon dont votre projet s'attaque spécifiquement aux problèmes cités ci-dessus.

La Voix De l’Enfant se déplace à la rencontre des professionnels qui souhaitent mettre en place une UAMJ. Elle participe activement à la conciliation des différents intérêts locaux.

Elle recherche des financements pour l’achat et l’installation de matériels d’enregistrement audio visuel ainsi que les postes de personne référent (psychologue, puéricultrice, assistant social, éducateur).

La Voix De l’Enfant suit les comités de pilotage des unités déjà ouvertes et est en contact régulier avec les professionnels des unités.

De quelle façon faites-vous croître l'impact de votre organisation ou de votre projet ?
Veuillez sélectionner trois moyens potentiels par ordre d'importance (notés de 1 à 3 par ordre de pertinence).

PRIMAIRE

SECONDAIRE

Influence sur d'autres organisations et institutions grâce à la diffusion de meilleures pratiques

TERTIAIRE

Croissance géographique: dans plusieurs pays

Veuillez indiquer les activités actuellement en place ou devant être mises en place dans un futur proche pour stimuler votre croissance.

100 mots ou moins.

Êtes-vous en collaboration avec : (plusieurs réponses possibles)

une ONG/organisation à but non lucratif, une entreprise à but lucratif.

Si oui, dans quelle mesure ces partenariats ont-ils contribué à la réussite de votre projet ?

Le soutien d'association locale permet d'être au plus proche des besoins.
Grâce aux partenaires locaux, le réseau des professionnels est dynamisé ce qui garantit un travail en pluridisciplinarité et ainsi un suivi rapproché des mineurs victimes.

Grâce aux financements des entreprises, la Voix De l’Enfant a pu lancer et accroître le nombre d’UAMJ sur le territoire français.
Exemple : En 2010, le recyclage des mobiles par une entreprise a permis de financer pour la création et le fonctionnement de 7 UAMJ en milieu hospitalier.

randomness